Le Tombeau des lucioles – Isaho Takahata

Salut à tous, aujourd’hui, on se retrouve pour parler de l’un des films d’animation, le plus, poignant que j’ai vu de ma vie : Le Tombeau des lucioles, réalisé par Isaho Takahata.

Le film est sorti en 1996 en France, il s’agit d’un des (légendaire) films du (sacro-saint) studio Gibli, le film est inspiré d’une nouveau semi-autobiographique appelé La Tombe des lucioles écrite en 1967.

Commençons par un rapide résumé :
L’histoire se déroule pendant l’été 1945 au Japon à Köbe, qui vient de subir un bombardement incendiaire des Américains. Nous suivons l’histoire de Seita, qui à 14 ans, et de sa petite sœur Setsuko, qui a 4 ans, qui ont perdu leur mère pendant le bombardement, suite à cet événement marquant, ils partent, tous les deux, habités chez une tante, de la Seita tente de contacter son père un officier supérieur de la marine japonaise, mais sans succès et doit donc vivre avec sa tante et sa famille, cependant l’accueil qui leurs est réservé n’est pas des plus chaleureux. Seita décide donc de partir vivre avec sa sœur dans un abri, au départ tout se passait bien, le frère et la sœur étaient heureux, ils se couchaient tous les soirs en étant entouré de lucioles, puis les problèmes s’enchaînent rapidement, le manque de nourriture et la maladie de sa sœur force Seita à volé pour survivre, cependant cela ne suffit, il est bien trop difficile pour ces deux enfants orphelin de survivre seul en temps de guerre.

Passons maintenant à la critique :
Que dire de ce film d’animation si ce n’est qu’il est tout bonnement MAGNIFIQUE, l’histoire de Seita et Setsuko est poignante, attendrissante, belle, triste, profonde… On s’attache instantanément aux deux personnages après la perte de leur mère et on suit leur histoire avec attention, on ne peut qu’avoir de la peine pour eux dans les moments difficiles et sourire lorsqu’ils sont heureux. Ce récit est une fabuleuse leçon de vie, il décrit les horreurs de la guerre en suivant le point de vue de civils, ce point de vie est parfois plus dur a regarder que celui d’un soldat. Ce film d’animation est l’un des plus grands chefs d’œuvre de l’animation japonaise.

Mais reprenons nos esprits et essayons de formuler une critique plus objective

Tout d’abord, l’animation est très bonne pour l’époque, les décors et l’ambiance de guerre est bien représenter et non censuré, certaines scènes sont vraiment poignantes et très crues, ce qui intensifie le sentiment de dégoût vis a vis de la guerre. Les musiques sont discrètes, elle colle parfaitement à l’ambiance à tel point qu’on n’y fait pas attention et pourtant, elles ont un réel impact sur notre expérience de visionnage. Les personnages sont très réalistes, on ressent vraiment l’égoïsme de l’Homme en temps de guerre, même aux seins d’une famille, personne n’aide vraiment Seita et Setsuko, ils sont livrés a eux même, leur tante les traite comme des fardeaux, des bouches en plus à nourrir, et le fermier qui vendait de la nourriture à Seita fini par le tabasser lorsqu’il apprend qu’il volait sont champs. Parlons justement de Seita, qui je rappelle n’a que 14 ans ! Il a aidé sa sœur du mieux qu’il le pouvait, il a tout fait pour la rendre heureuse et la faire le moins souffrir possible, il ne s’est pas laissé avoir par le désespoir pendant ce temps de guerre, il a pris son courage à deux mains, a ravaler ses larmes et a survécu du mieux qu’il le pouvait alors qu’il n’était qu’un orphelin de 14 ans. Il a agi avec plus de courage qu’un homme plus âgé.

Pour les points négatifs, le problème, c’est qu’il n’y en a pas tellement c’est plus une question de goûts, certaines images sont peut-être trop violentes lorsque l’on sait que c’est un film pour enfants et pour le personnage de Setsuko, celle-ci n’a au final pas grande importance si ce n’est influence les choix de Seita à cause de sa maladie et faire avoir au spectateur de l’empathie pour les deux protagonistes. Mais encore une fois le film est un pur chef d’œuvre et il n’y a pas réellement de point négatif à mon avis.

Pour conclure :
Le Tombeau des lucioles est tout bonnement l’un des films d’animation les plus bouleversants qui existent, il est profond et fait ressentir au spectateur toute l’horreur de la guerre, je vous conseille vivement de regarder ce chef d’œuvre ! (en étant accompagné d’une boite de mouchoir.)

Bande annonce du film

Source de l’image

Article rédigé par Vincent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s